Sexe : pourquoi des mecs n’ont pas forcement envie le premier soir

LE PLUS. Ne pas coucher le premier apri?m, plusieurs en font un principe, d’autres n’en ont juste jamais envie. On attribue le moins rarement votre refus aux dames. Cliche, repond notre contributeur Alexandre Silenus, qui explique pourquoi lui non plus n’a pas toujours envie.

Edite et parraine avec audebaron

Cela parait que ce soit un bon vieux debat sans fin qui agite toujours un tantinet les langues bien pendues et les plumes affutees : que penser d’une fille qui couche le premier apri?m ? Faut-il reunir diverses conditions afin que ce soit acceptable ? Notre sodomie avec baillon-boule le premier soir, c’est seulement dans un contexte particulier ? Quelle image est-ce que ca donne ? Est-ce que ca fait salope ? Et si j’ai mes regles, on fera comment ?

Je vais vous dire le fond ma pensee : je m’en fous completement, on doit peut-etre moins intellectualiser et davantage vivre ses propres parti pris. Et pour et cela est du qualificatif de “salope” qui ne vise que des femmes aux m?urs libres et decomplexees vis-a-vis de leur corps, moi je les aime bien, ces salopes-la.

Pourtant, on trouve rarement des gens qui prennent la question dans l’autre sens : et un mec qui couche le premier apri?m, on en pense quoi ? Pourquoi votre traitement different ? Parce qu’on considere qu’un gars, c’est normal qu’il saute via tout ce qui bouge. On est des obsedes qui ne se disent qu’a ca toute la journee, c’est bien connu. C’est normal qu’un mec ne rate aucune occasion de tirer une crampe parce que va savoir quand se presentera la prochaine. Au moment oi? tu vois un oued, bois, tu ne sais jamais combien durera la traversee du desert.

Bravo. Grand merci nos amalgames.

Maintenant on arrete de dire des conneries et on prend des notes.

Des remarques retrogrades

Alors non, repandre notre semence n’est nullement un besoin physiologique au point que ca devienne un imperatif de reproduction de l’espece, ainsi, donc que la quete permanente du coit devienne un comportement instinctif. Quand on commode le sexe, c’est parce qu’il y a un desir et une envie de partage, jamais pour faire des marmots. Ca fait d’ailleurs un moment qu’on reste mus avec autre chose que l’instinct de survie de reddit miss travel l’espece et que l’on pratique la contraception.

Non, on ne baise jamais plus “pour l’hygiene” que les femmes. On est au XXIe siecle et on voit bien des gens qui utilisent une telle expression, c’est consternant, je sais. Parce que je vais vous apprendre un truc incroyable : des testicules ne vont pas exploser d’un trop-plein quand on ne couche nullement ensemble des votre soir. Ce n’est nullement un sac que l’on devra purger regulierement. C’est dingue, non ? Je sais, le Nobel de medecine reste passe, j’attendrai 2014.

Non, on n’est gui?re la reproduction de des aines et de leurs comportements. Je precise : bien souvent on n’apprend nullement aux garcons a penser “non” parce que tremper le biscuit c’est normal, parce que ca fera une experience En plus, parce que ca fait tableau de chasse.

Au contraire, on nous encourage plutot a multiplier les conquetes par les modeles de playboys (de Casanova a James Bond), parce que c’est un marqueur de reussite sociale. Bref, on nous revient a coups de pompes des idees a la con au crane. Sauf qu’un jour on fera l’experience en vie par nous-meme et qu’on se forge une propre option, nos propres regles. Alors remerciements de ne point transposer nos comportements : nous ne sommes gui?re interchangeables.

Les fausses bonnes raisons

Manque ce apri?m ? Ca n’a rien a voir avec le fait de vous respecter ou nullement. On va pouvoir chevaucher, tirer les cheveux, attacher, faire des trucs tres sales, dire ou hurler des mots tres crus, se lancer dans des pratiques plus ou moins mainstream qui font du beaucoup avec l’accord de l’integralite des parties presentes des le premier soir et se marier avec vous 2 annees apri?s.

La maintenant c’est la fureur du desir et de la libido, mais en tant que personne je te respecte et ca n’implique aucune rester sage et poli voire obsequieux. Le respect, ca commence avec ne pas se mentir sur ses intentions, ne pas sacraliser l’autre pour le reifier dans un culte de purete. Il faut bouger des contes de fees et rentrer un brin au reel, avec ses orifices et ses fluides corporels.

Pas votre soir ? Ca ne souhaite nullement penser que vous ne nous plaisez nullement et encore moins qu’on n’a nullement envie de sexe avec vous. Que-est-ce que c’est que ce comportement capricieux a la con ? “Mais De quelle fai§on, je ne lui plais gui?re ? Comment ose-t-il ne point monter prendre 1 soir verre avec l’integralite des efforts que j’ai faits en fringues, manucure, coiffure, maquillage ? Et puis j’ai tout range, change les draps, planque les sex toys, mis les capotes et le lubrifiant sous le lit…”. Je ne suis gui?re un investissement a rentabiliser.

Et arretez de bien prendre Afin de vous au premier degre. C’est la aussi logique de rendement debile que celui qui rince 4 verres a une nana en boite, paye le taxi et arrive devant chez elle reclame de passer a l’action tel 1 du ou fera votre scandale. Ce n’est nullement parce que vous vous offrez qu’on doit se sentir honore de cette faveur. Finir de l’offre qu’on ne est en mesure de nullement refuser, ca ressemble plus a un film de mafia avec un parrain menacant qu’une histoire erotique.